logototal.jpg Cet après-midi il sera surtout question de procédure, la question posée est de savoir si Total SA et M. Thierry Desmarest, ancien Président Directeur Général du groupe et aujourd’hui Président de son Conseil d’Administration doivent rejoindre Grande Paroisse et M. Serge Biechlin en qualité de prévenus. Trois questions se posent par rapport à cette citation directe : est-elle recevable, faut-il joindre cet incident au fond et faut-il joindre les deux dossiers. 

C’est tout d’abord Maître Jean Veil, représentant de Total, qui explique au Tribunal que non seulement la citation n’est pas recevable mais qui demande qu’elle soit tout simplement écartée dès maintenant pour, dit-il « ne pas créer de confusion, ce procès doit être celui de la catastrophe de Toulouse, certainement pas celui de Total ».

Il est suivi en ce qui concerne l’irrecevabilité par M. Patrice Michel, Procureur de la République, celui demandant néanmoins que l’incident soit joint et que les dossiers le soient aussi au cas où le Tribunal décide de cette jonction.

 Les représentants des plaignants, Maître Cohen mais aussi Maître Priollaud ont, pour leur part, défendu non seulement la recevabilité de cette requête ainsi que la jonction des deux dossiers afin que ce ne soit plus 2 mais 4 prévenus qui soient jugés pour ce drame. Pour le moment, seule la jonction de la citation est débattue, il faudra attendre demain pour que Tribunal rende sa décision et que soit alors évoquée la jonction des deux dossiers qui pourrait amener M. Thierry Desmarest et le groupe Total à comparaître en qualité de prévenus.